Echec & imposture

« Tu n’y arriveras jamais »

Vous est-il déjà arrivé de vouloir quelque chose vraiment très fort (genre vraiiiiiiiiiiiiiment très fort), mais de vous en désintéresser totalement à l’instant même où vous l’obtenez ? Il n’est pas inhabituel d’être alors considéré.e comme une « girouette », comme quelqu’un de capricieux. Si cette fine analyse peut parfois s’avérer exacte, il arrive aussi que le problème vienne d’autre part…

Cette semaine, je me suis retrouvée dans une drôle de posture.

Des opportunités que j’attendais depuis plusieurs mois se sont enfin concrétisées, et ma réaction n’a absolument pas été celle que j’avais imaginé.

Mais qu'est-ce qui m'arrive !?

 

Après la satisfaction d’avoir été contactée par des personnes avec lesquelles j’ai vraiment très envie de travailler, je me suis rendu compte que je ne semblais pas très motivée à préparer mes interventions. Que je procrastinais comme cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps. Toutes les autres activités (et même certaines que je déteste habituellement comme l’administratif…) me semblaient soudainement beaucoup plus intéressantes que celle sur laquelle je devais me concentrer.

Comme si le simple fait d’obtenir ce que je voulais suffisait à m’en lasser.

 

Ce n’était pas la première fois que je vivais quelque chose de ce genre. J’ai en effet en tête bon nombre de fois où ça m’est arrivé dans le passé, dans des domaines très variés de ma vie (vie sociale, amoureuse, professionnelle…). La différence cette fois-ci : le cheminement réalisé ces dernières années.

Jeu de cache-cache dans ma tête

 

Armée de mes outils de coach, j’ai pris du temps pour observer mes pensées et me questionner. Il me semblait totalement illogique d’être simplement démotivée par quelque chose qui m’inspirait encore tant quelques jours plus tôt.

 

Et là, j’ai compris. Deux « copains » auxquels je pensais avoir fait mes adieux s’étaient discrètement glissés au fond de ma tête.

Le syndrome de l’imposteur & la peur de l’échec.

Très loin de ma pleine conscience, bien cachée derrière tout un tas d’autres, j’ai repéré cette pensée : « je ne vais pas y arriver, je vais me planter c’est sûr ».

Le coaching à la rescousse

 

Forcément, de manière inconsciente, je jouais donc mon propre petit saboteur.

Puisque j’étais persuadée que je ne pouvais pas y arriver, mon cerveau faisait tout pour me prouver que j’avais raison : si je ne préparais pas mes interventions, je pouvais être sûre qu’elles allaient mal se passer et que le seul résultat possible serait l’échec.

Si vous avez lu mon article sur le « modèle », vous comprenez sans doute le cheminement : ma pensée étant que j’allais me planter, je me suis donc sentie découragée et abattue, ce qui a entraîné de la procrastination. Si je n’y avais pas été vigilante, le résultat aurait bel et bien été celui annoncé par mes pensées. 

(Si vous n’avez pas encore lu l’article dont je parle, il n’est jamais trop tard pour bien faire !)

Aujourd’hui encore, l’échec est perçu comme quelque chose de négatif à éviter à tout prix. C’est une notion qu’il est très important de déconstruire par un travail approfondi sur les croyances limitantes, en revenant à une définition factuelle de ce qu’est l’échec.

 

Utiliser les bons outils

 

Je réalise aujourd’hui à quel point les apports de mon métier se font sentir dans tous les aspects de ma vie et me permettent d’avancer. Et je réalise plus que jamais à quel point cela peut être dur pour quelqu’un qui ne dispose pas de ces outils.

 

La vocation de ce site est bien sûr de vous partager des expériences, mais surtout de vous mettre à disposition des outils simples à utiliser, qui vous permettront d’y voir plus clair dans votre manière d’appréhender le monde qui vous entoure.

 

Une grande partie des personnes que je reçois en coaching vivent au quotidien avec le duo de choc « syndrome de l’imposteur » & « peur de l’échec ». Loin de ne s’appliquer qu’au domaine professionnel, ce sont de redoutables ennemis de votre épanouissement personnel.

 

Savez-vous les repérer ? Dans quels domaines de votre vie se manifestent-ils le plus ? Disposez-vous de stratégies pour les mettre à la porte ?

Si ce sujet vous préoccupe, pourquoi ne pas en discuter avec moi ? Contactez-moi pour votre séance découverte offerte.

dapibus tempus diam odio vulputate, justo pulvinar porta. non neque. leo. commodo